Etudes scientifiques

Le travail fait par les scientifiques en collaboration avec l'association permet à la fois de faire progresser notre connaissance des Betizus pour leur gestion, mais est aussi bénéfique de façon générale pour la recherche, puisque les betizus constituent un cas unique de race férale à l'état sauvage en Europe.

 

 

 

  • Un premier travail a été effectué en 2008 par Chloé Guiraud (Université Paul Sabatier de Toulouse et INRA de Toulouse), et a permis d'étudier pour la première fois les patrons de répartition des invidivus en fonction du paysage et de la structure sociale du groupe.

 

DESUPS_C-Guiraud_2008.pdf
Document Adobe Acrobat 5.8 MB
  • Un second travail de Master réalisé par Caroline Candelle en 2009 (Université Jean Monnet à Saint-Etienne et INRA de Toulouse), a quant à lui analysé plus en profondeur la structure sociale du groupe, montrant une faible grégarité, une faible ségrégation en fonction des sexes, et une forte influence des relations inter-individuelles à l'âge juvénile sur la composition ultérieure des groupes.

 

rapport betizu Candelle-2009.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB
  • Une synthèse de ces travaux a aussi été presentée dans un colloque international par l'équipe de G. Gonzalez (INRA de Toulouse) dans un poster rédigé en anglais.
SPACE USE AND GROUPING IN BETIZU CATTLEO
Document Adobe Acrobat 1.5 MB